L’humanité sait pour les loups-garous. De partout, des voix s’élèvent pour créer des réserves où parquer ces êtres surnaturels qui terrifient la population.
 

Partagez|

Ut in visione mea (Qahtan Al Mujahid) - Terminé

avatar
Thalie LachlanSorcière
Messages : 59
Localisation : En route vers mon destin
Emploi/loisirs : Guérisseuse / Sorcière blanche dont l'élément naturel est l'eau
Humeur : Confiante

Feuille de personnage
Race: Humaine et sorcière
Âge: 25 ans
Compétence: Puissante quand je me trouve près de mon élément, l'eau - 8
MessageSujet: Ut in visione mea (Qahtan Al Mujahid) - Terminé  Dim 4 Déc - 16:03

Ut in visione mea

Avec Qahtan Al Mujahid

Ut in visione mea... Sur le chemin de sa vision, Thalie avait traversé l’océan qui la séparait de l’Ecosse pour atterir au Pérou, à Lima avant de prendre la route vers sa destination finale. La jeune femme ignorait encore tout de cet endroit. Seule l’image imprimée dans sa mémoire devait lui servir de guide. Avant de quitter la capitale, la jeune sorcière prit soin d’adapter sa tenue un peu trop européenne au long périple qui l’attendait. C’est donc vêtue à la façon des premiers explorateurs que Thalie se fit conduire aux abords de la jungle, non loin du fleuve Amazonie. Elle savait qu’en le suivant, elle trouverait l’endroit où se trouvait son futur. L’homme qui la dépose lui demanda si elle était vraiment certaine de vouloir y aller seule. Pour toute réponse, la jeune femme le bénit et pris la route, sac à dos en place. Il faisait encore frais, mais une fois dans la jungle, la chaleur étouffante des lieux ne tarda pas à l’envelopper entièrement. Proche de l’eau, la sorcière s’arrêtait par moment pour y puiser un peu de fraîcheur. La faune et la flore lui étaient inconnues, mais pas entièrement puisque sa connaissance des plantes dépassait de loin celle du commun des mortels, voir même de certaines de ses sœurs sorcières.

Le premier jour de son voyage, la jeune femme ne progressa que de quelques kilomètres tant la beauté de l’endroit l’émerveillait. Elle prenait son temps, observait, découvrait de nouvelles choses, glissant parfois dans sa besace quelques herbes qu’elle ramassait avec soin, veillant à ne pas dégrader l’environnement si précieux de cette jungle. Le premier soir, elle trouva un abri naturel au creux d’un tronc d’arbre qui lui permit de dormir sans avoir à modifier quoi que ce soit. À son réveil, aux premières lueurs de l’aube, la jeune sorcière prit le temps de méditer et de remercier Mère Nature pour tous les bienfaits qu’elle lui offrait dans sa quête spirituelle. Reprenant sa route, chantonnant une vieille chanson celte, la jeune femme trouva une chemin qui lui offrait une route plus facile pour progresser. Ce fut ainsi durant les deux jours qui suivirent avant que la jungle ne se referme une nouvelle fois sur elle, sans pour autant que la sorcière se sente en danger dans un environnement pourtant hostile à tout voyageur sain d’esprit, seul et surtout sans la moindre possibilité d’appeler en cas de danger. De cela, elle n’avait pas besoin. Seule sa magie lui suffisait.

Au sixième jour de son voyage, la jeune femme décida de s’arrêter au bord de l’eau pour manger un peu. Il était près de midi quand Thalie ouvrit son sac pour en sortir quelques sachets remplis d’herbes diverses et de graines qui lui fournissaient toute l’énergie dont elle avait besoin. Machinelement, pour s’occuper un peu l’esprit, elle entreprit de remercier son élément naturel, ses doigts dessinant d’étranges dessins dans l’air alors qu’elle murmurait une vieille incantation en gallois.

« Go'm dros eich meddwl, gwylio dros fy hunan ostyngedig ac yn fy arwain at y rhai yr wyf yn awr yn gorfod gwasanaethu ac amddiffyn. » (*)

Son repas achevé, la jeune femme ne résista pas longtemps à aller se glisser dans l’eau du fleuve. Retirant ses vêtements, elle les rangea avec soin dans son sac, installé en hauteur, avant d’entrer nue comme le jour de sa naissance dans le fleuve. C’est ainsi qu’elle ressourçait sa magie, telle une sirène, ne faisant plus qu’un seul être avec son élément naturel. Comme à chaque fois, elle oubliait le temps qui passait quand elle était dans cet état proche de ce que certains pourraient voir comme une transe en ignorant la nature réelle de la jeune femme. C’est une présence inconnue qui la fit réagir. Une personne approchait d’elle et la jeune sorcière savait déjà qu’il s’agissait d’un lycan. Ressortant de l’eau, la jeune femme se rhabilla pour attendre sa future visite. Il ne pouvait en être autrement. Qu’un lycan sente une sorcière et il viendra voir si elle représente, ou non, un danger pour les siens. C’était ainsi depuis la nuit des temps. Lorsqu’il apparut, Thalie découvrit un lycan visiblement originaire du Moyen-Orient, grand et puissant de ce qu’elle pouvait ressentir. Assise en tailleur, elle ne bougea pas d’un pouce, se contentant de saluer le nouveau venu d’un simple signe de tête dans l’ignorance de sa langue d’origine. Thalie se doutait bien que son apparence semblant sortir d’un autre temps pouvait surprendre, sans compter sa nature. Mais qui sait, son chemin prenait peut-être fin avec cette rencontre.

(*) Va, suis le cours de ton esprit, veille sur ma modeste personne et mène-moi à ceux que je dois désormais servir et protéger.
© Starseed
avatar
Qahtan Al MujahidLycan
Messages : 30
Localisation : Meute d'Aya
Emploi/loisirs : Second

Feuille de personnage
Race: Lycan
Âge: 176 / 39
Compétence: 9
MessageSujet: Re: Ut in visione mea (Qahtan Al Mujahid) - Terminé  Mar 6 Déc - 12:26

Nous faisons régulièrement des rondes afin de surveiller le territoire de la meute. La menace de The Order ainsi que des autres loups est bien trop présente pour laisser tomber notre garde.
Nous sommes en général deux mais pour cette fois je suis partie seul, ayant besoin d'un peu de temps pour moi avec toutes ces nouveautés qui son arrivés si vite. Je prend donc, sous forme humaine, un sentier de ronde que nous avons mis en place et qui passe près de la rivière où nous allons parfois nous baigner avec Aya lorsque nous avons de nous retrouver un peu seul.
Voila deux mois que nous avons trouver notre petit paradis perdu et avons commencé à bâtir une nouvelle vie. Je ne laisserai personne détruire cette chance.

Je marche doucement, le plus silencieusement possible et en prenant mon temps. Je ne suis pas pressé. Arrivé non loin de la rivière mon odorat m'alerte d'une présence. Je m'immobilise en humant l'air. Une sorcière. Blanche manifestement. Je fronce les sourcils. Il n'y a que cette odeur. Que viendrait faire une sorcière, seule au milieu de la jungle ?
Je préviens Aya via notre lien de couple que j'ai ressentit quelqu'un, au moins si quelque chose tourne mal elle le saura.
J'avance a pas mesuré et découvre enfin la femme.
Assise sur un rocher avec un style à l'ancienne, elle regarde dans ma direction. Je suis manifestement repéré, pas besoin de sa cacher plus que ça donc.
Je sors de l'ombre des arbres, le dos bien droit, grandissant au maximum ma carrure et avec une démarche assurée. Elle est sur nos terres et je me dois de lui faire ressentir.

- Bonjour sorcière dis-je dans un anglais teinté américain.

Elle sait certainement ce que je suis alors autant jouer cartes sur table.

- Seriez-vous perdue ?

Sa position et ses intentions ne semblent pas menaçante alors je reste calme, ne provoquant aucune hostilité. Nous avons déjà accueilli quelques loups qui cherchait un refuge en les trouvant ainsi dans la forêt. Jamais une sorcière toutefois. Je me demande si elle cherche notre meute ou si elle est tout simplement ici par hasard, ce qui m'étonnerait beaucoup. Si elle semble aussi blanche qu'elle en a l'aura elle pourrait être intéressante pour la meute. J'envoie l'information sorcière tant que je peux à ma compagne par le lien de couple. Cela devrait l'intéresser.
avatar
Thalie LachlanSorcière
Messages : 59
Localisation : En route vers mon destin
Emploi/loisirs : Guérisseuse / Sorcière blanche dont l'élément naturel est l'eau
Humeur : Confiante

Feuille de personnage
Race: Humaine et sorcière
Âge: 25 ans
Compétence: Puissante quand je me trouve près de mon élément, l'eau - 8
MessageSujet: Re: Ut in visione mea (Qahtan Al Mujahid) - Terminé  Mar 6 Déc - 22:31

Ut in visione mea

Avec Qahtan Al Mujahid

La présence d’une jeune femme en pleine jungle amazonienne, seule de surcroît, pourrait en surprendre plus d’un, sauf que Thalie n’a rien d’une humaine sans défense en dépit des apparences. Elle se trouve là pour une seule et unique raison, rien ne la détournerait de son but final. Ce n’est qu’après plusieurs jours de marche, et une pause largement méritée dans son élément naturel, qu’elle finit par croiser quelqu’un, un lycan se présentant à elle sous sa forme humaine. Un mâle dominant de ce qu’elle perçoit, bien que Thalie ne bouge pas pour autant de l’endroit où elle s’est tranquillement installée. Sa façon de se déplacer indique à la jeune sorcière qu’elle se trouve très certainement sur ses terres. Ce qui ne semble pas la perturber plus que cela. Au contraire même, Thalie choisit de laisser le lycan prendre la parole en premier pour savoir dans quelle langue il s’exprime. Ce qui ne tarde pas. Son anglais étant teinté d’un accent américain, la jeune femme n’a aucun mal à savoir d’où il vient, du moins où il a vécu récemment. Le fait qu’il l’appelle par sa nature ne la dérange en rien. Depuis le temps, elle savait que cela arriverait un jour.

« Perdue ? Non, je ne pense pas l’être. Bien que j’ignore encore où je doive me rendre. »

La voix chantante de la jeune femme ne cache rien de ses origines. Pas plus que sa façon quelque peu particulière de s’exprimer, propre aux femmes de sa lignée. Toujours aussi immobile, là où le commun des mortels prendrait ses jambes à son cou, elle observe le lycan à la dérobée. Il est le premier qu’elle croise, le premier à qui elle adresse la parole d’ailleurs.

« Je me suis simplement arrêtée pour me sustenter, ainsi que pour me ressourcer. Rien de plus, rien de moins. Je ne m’attendais pas à avoir de la compagnie, bien que je la recherche depuis quelques jours maintenant. Depuis que j’ai quitté Lima pour suivre le fleuve en fait. »

Pour qui ne connaissait pas la sorcière, sa façon de parler par énigmes pouvait dérouter. Bien qu’elle-même n’en avait pas forcément conscience. En un mouvement souple, la jeune femme se releva. Même debout, elle semblait bien petite face au lycan. Pourtant, aucune peur n’émanait de la jeune sorcière.

« Je m’appelle Thalie Lachlan,née dans les Highlands, en Écosse, voilà vingt-cinq printemps maintenant. Comme tu peux le sentir, je suis bel et bien une sorcière blanche dont l’élément naturel est l’eau. Je ne te veux aucun mal, je viens en amie. La lignée dont je suis issue choisit son futur après une vision provoquée par le jeun. C’est la raison de ma présence en ces lieux. Je sais à quoi ressemble le lieu où je dois me rendre, qu’il se trouve dans cette partie du monde, mais rien de plus. »

Pour l’heure, la jeune sorcière garde pour elle les raisons de sa présence. Elle ne compte les dévoiler qu’aux personnes concernées par sa vision et à eux uniquement. Pour l’instant, elle ignore si ce lycan en fait partie ou non. Dans le doute, Thalie décide de s’abstenir d’en dire trop.
© Starseed
avatar
Qahtan Al MujahidLycan
Messages : 30
Localisation : Meute d'Aya
Emploi/loisirs : Second

Feuille de personnage
Race: Lycan
Âge: 176 / 39
Compétence: 9
MessageSujet: Re: Ut in visione mea (Qahtan Al Mujahid) - Terminé  Ven 16 Déc - 18:00

La sorcière m'intrigue. Elle est très calme et semble aussi assez curieuse. Je l'écoute patiemment, grognant intérieurement par rapport à ses formulations tout en espérant que toutes les sorcières ne parlent pas ainsi. Mais ce n'est pas le moment de montrer des faiblesse et je reste impassible. J'enregistre son nom ainsi que toutes informations qu'elle daigne dévoiler. Je ne bouge pas de mon point d'observation et la regarder se lever.
Une jeune sorcière écossaise donc.
Je fronce les sourcils, essayant de me remémorer les paroles de mon ancienne maitresse vampire. Elle exécrait les sorciers et autres sorcières, jalouse des pouvoirs que certains possédait. Il me semble me souvenir d'une lignée de femmes liées à l'eau. Mais sans plus.
Mon loup demande à sortir et je le laisse apparaitre à travers mes yeux brièvement.
Il s'intéresse tout autant que moi à cette nouvelle venue. Déjà car cela fait un sujet qui sort de l'ordinaire mais aussi car elle pourrait être soit un danger pour la meute, soit un atout non négligeable. J'aimerais aussi voir quelle réaction aura la sorcière à la vue de mes yeux doré l'espace d'une seconde.
Mon loup ne semble pas agressif envers la nouvelle venue et je me fie toujours à son jugement.

- Enchanté, Thalie Lachlan, dis-je en reproduisant la bonne prononciation de son nom par forcément évident à cause de l'accent écossais. Qu'elle sache au moins qu'elle n'a pas à faire à un loup inculte, jamais sorti de sa tannière.

Je fais l'impasse sur mon nom et m'avance de quelques pas.

- Je veux bien vous croire quant à votre tendance vers la magie blanche. Bien que les intérêts de chacun étant très différent, faire le bien pour vous pourrais être une vision différente du bien pour moi.

Si elle veut parler en énigme autant se lancer aussi dans des phrases compliquées. 

- Vous l'avez sans doute remarquée, vous êtes ici sur mes terres.

Je ne précise pas sur les terres de notre meute. Elle doit bien comprendre que je suis dominant, mais ne sait pas forcément si suis alpha ou second ou bien même solitaire. Alors autant lui laisser penser que je suis soit solitaire soit alpha et non Aya. La rumeur d'une louve alpha dans le sud s'est bien trop répandu depuis que nous avons quitté Aspen et je ne souhaite pas nous mettre tous en danger.

- Je ne vous attaquerai pas sans raison soyez en assuré. Mais si vous n'avez rien à y faire je vous serez gré de quitter les lieux pour le bien être de chacun de nous.

J'observe ses réactions avec attention.


- Toutefois, je connais assez bien la région pour vous aider à trouver le lieu que vous recherchez si vous le désirez, ou au moins vous en indiquer la direction.

Si elle est vraiment ce qu'elle prétend, elle pourrait vraiment être un membre important à rattacher à notre meute. Autant la jouer diplomate et offrir mes service avec toutes les précautions possibles.
avatar
Thalie LachlanSorcière
Messages : 59
Localisation : En route vers mon destin
Emploi/loisirs : Guérisseuse / Sorcière blanche dont l'élément naturel est l'eau
Humeur : Confiante

Feuille de personnage
Race: Humaine et sorcière
Âge: 25 ans
Compétence: Puissante quand je me trouve près de mon élément, l'eau - 8
MessageSujet: Re: Ut in visione mea (Qahtan Al Mujahid) - Terminé  Lun 19 Déc - 17:46

Ut in visione mea

Avec Qahtan Al Mujahid

Une rencontre improbable, telle celle entre un lycan et une sorcière, peut sembler monnaie courante pour la majeure partie des gens. Thalie le sait, elle, le hasard n’y est pour rien. Se fiant à sa magie, ainsi qu’à sa vision, la jeune sorcière commence à croire que son long périple touche à sa fin et qu’elle est presque arrivée à destination. Le plus dur reste à faire malgré tout, convaincre celui qui lui fait face de ses bonnes intentions. Sa mère l’avait avertie avant son départ, les lycans sont des créatures particulièrement méfiantes à l’encontre des femmes comme elle, supportant mal l’usage de la magie, qu’elle soit blanche ou noire. Cela, la jeune femme en a pleinement conscience. Tout comme le fait qu’il va lui falloir œuvrer avec douceur, respect et franchise envers ce lycan. Ce qui devient rapidement problématique vu sa façon naturelle de s’exprimer, le plus souvent en énigmes qu’il faut parvenir à décoder pour réellement comprendre le sens de ses propos. Le changement de couleur dans le regard de l’homme ne lui échappe pas, et la jeune écossaise entraperçoit un bref instant la part animale aux premières loges. Ce qui ne fait qu’accroître son sourire, rien de plus. Le lycan ne s’est pas montré agressif pour le moment, elle ne voit pas pourquoi les choses changeraient. Malgré tout, Thalie a rapidement la confirmation que c’est un dominant. Ses terres. Au moins, il ne saute pas sur les étrangers y pénétrant pour les mettre à mort comme font certains. Celui-ci semble doté d’une certaine morale. Pour une première rencontre, même si la jeune écossaise connaît l‘existence des lycans depuis qu’elle est en âge de comprendre, la sorcière ne pouvait pas tomber mieux, et elle le sait.

« Si faire le bien pour vous revient à prendre soin des vôtres, à les protéger et à leur offrir une vie agréable, alors nos visions respectives du bien ne diffèrent en rien. »

La jeune sorcière se doutait bien que le lycan n’avait aucune raison de s’en prendre à elle, si ce n’était sa nature. Le fait qu’il l’invite donc à ne pas s’attarder ne la surprit pas réellement. Après tout, certaines de ses sœurs redoutaient les lycans et ne voulaient nullement avoir à faire à eux. Ce qui n’était pas son cas. Le Destin avait décidé de la vie qu’elle devrait mener, Thalie ne comptait nullement le contrarier. Cela faisait plus d’un millénaire que sa lignée agissait de la sorte, il n’était même pas envisageable pour la jeune écossaise de briser cette tradition.

« Votre aide pourrait m’être précieuse en effet, bien que je ne sois pas certaine de disposer des renseignements adéquats pour répondre à votre requête. »

Toujours aussi énigmatique dans ses réponses, la jeune sorcière ne cherche pas à agacer celui qui lui faisait face. Elle ne sait tout simplement pas s’exprimer autrement. Cette curieuse façon de parler n’est que le résultat d’années à apprendre maintes formules pour n’en oublier aucune.

« Je peux malgré tout tenter de vous décrire l’endroit que je recherche. Il est vital que je m’y rende afin d’accomplir la volonté des anciennes de ma lignée. »

Non, Thalie n’est pas là contre son gré, mais bien parce qu’elle connaît l’importance du serment qu’elle a prêté enfant et qui la lie à jamais à ses responsabilités de sorcière blanche.

« C’est un endroit entouré de verdure flamboyante, niché tel un secret dans les bras de la Nature, notre Mère. Un lieu où la paix se veut omniprésente et où les âmes perdues, blessées, voir torturées, trouvent un refuge pour s’y reposer quelques heures, voir pour s’y installer à demeure. Isolé, de ce que j’ai vu, il n’est pourtant pas loin des hommes et de leur civilisation, tout en demeurant invisible aux regards des non-avertis. Sa création est récente, mais déjà, ce havre de paix attire ceux qui ont tout perdu dans un ouragan de folie destructrice, fruit de l’œuvre des hommes. Il est sous la protection d’un loup au regard doré qui veille sur lui jour et nuit. Cela vous dit quelque chose ? »

La jeune femme ne pouvait en dire plus. Ignorant de plus que cette fameuse meute est dirigée par une louve et non un loup, l’idée ne lui vient même à l’esprit. C’est la raison pour laquelle elle retranscrit fidèlement ce qu’elle a vu dans ses propos afin que le lycan puisse l’aider s’il le souhaite réellement. De toute façon, si cet endroit ne se trouve pas sur ses terres, il aurait plus vite fait de lui en indiquer le chemin pour se débarrasser d’elle. Thalie le sachant, elle se contente d’attendre la réponse du lycan pour savoir si son chemin sera encore long ou non.
© Starseed
avatar
Qahtan Al MujahidLycan
Messages : 30
Localisation : Meute d'Aya
Emploi/loisirs : Second

Feuille de personnage
Race: Lycan
Âge: 176 / 39
Compétence: 9
MessageSujet: Re: Ut in visione mea (Qahtan Al Mujahid) - Terminé  Ven 30 Déc - 18:49

Je ne suis toujours pas convaincu par la vision de la protection que chacun de nous a. Pour protéger les miens je pourrais tuer. Je m'abstiens toutefois de le remarquer. Le dilemme qui se pose à moi est que justement, si elle a la même vision que moi de la protection cela pourrait s'avérer problématique.
Je reste silencieux, écoutant la sorcière, réfléchissant. J'en profite aussi pour "scanner" les environs avec mon odorat et tout mes sens possible, afin de m'assurer que la rousse est bien seule et non une sorte d'appât. Ce pourrait être un bon plan. Toutefois, rien ne m'indique la présence de quelqu'un d'autre. Je la regarde, avance de quelques pas. 

- Je pourrais peut être connaitre cet endroit. Bien que votre description soit relativement vague. Enfin les visions ne sont jamais précises sinon ce serait trop facile.

L'endroit que recherche cette jeune sorcière pourrait bien être notre meute, Nova Komenco.
Le fait qu'autant de personne arrive à trouver notre repère me rend quelque peu morose et il faudra que j'en touche deux mots à Aya. Notre meute se doit d'être un sanctuaire pour les loups. La sorcière pourrait nous y aider. Je crois que certaines peuvent mettre ériger des barrières magiques ou des choses de ce genre. Ainsi près de l'eau je ressens que cette demoiselle est puissante, mais je ne suis pas assez expérimenté dans le domaine des sorcière pour me faire une réelle idée de ses pouvoirs.
Il ne faut pas que je laisse filer cette occasion. Mails faudra prendre quelques précautions.

- Je vais vous y emmener mais comprenez que je ne peux pas vous y guider ainsi. Cela représenterai trop de risque. Il va falloir vous bander les yeux. 

Ceci dit, je la rejoins en quelques pas et m'approche doucement arrivée près d'elle. Je ne lui veut aucun mal mais je sais bien que ma stature et mon regard sévère peut paraitre impressionnant, couplé à ma dominance. Un joli cocktail en soi. Je la laisse ramasser ses affaires et en profite pour me saisir d'un foulard léger dans ses affaires.

- Prête ?

Je me place derrière elle et en profite pour retenir son odeur de façon plus précise étant très proche d'elle, saisir toutes les variations complexe du à sa nature de sorcière. Délicatement, je place sur ses yeux le bandeau improvisé et le noue derrière sa tête. 

- Prenez votre sac contre vous.

Ceci fait je la saisis sous les jambes et la porte dans mes bras. Elle est légère et ce n'est pas un soucis pour moi. 

- Le chemin est accidenté, ce serait dommage de vous casser quelque chose. Allons-y.

J'entame alors la marche vers le village. Il y a un peu de temps de trajet, un bon quart d'heure pour ceux qui connaisse les chemins cachés, beaucoup plus pour les autres. Je ne dis mots durant ma marche, concentré. Je transmet aussi à Aya le fait que j'arrive et que j'aimerais qu'elle soit présente.


- Nous sommes bientôt arrivés.

Encore 2 minutes de marche et je dépose la demoiselle avant de lui ôter son bandeau.
avatar
Aya CrossLycan
Messages : 164
Localisation : Nova Komenco
Emploi/loisirs : Survivre pour l'heure
Humeur : Curieusement apaisée

Feuille de personnage
Race: Lycans
Âge: 21 ans/21 ans
Compétence: 10 (Alpha)
MessageSujet: Re: Ut in visione mea (Qahtan Al Mujahid) - Terminé  Mar 3 Jan - 13:50

© made by Islande




Mon compagnon est parti faire une reconnaissance en forêt, histoire de s’assurer qu’aucun danger ne menace notre meute. Pour ma part, je fais le tour du village, observant l’avancée des travaux et notant ce qui manque comme matériel. Mon regard glisse tout autour de moi. A notre arrivée, toutes les maisons étaient en ruines. Un ancien village de pêcheurs abandonné, voilà ce que c’était. Le lieu parfait pour s’installer par contre, à l’écart, dissimulé par la végétation luxuriante de la forêt, mais suffisamment près d’Iquitos, la ville la plus proche. Nous avons rapidement constaté, Qahtan et moi, que les humains de la région sont encore bien ancrés dans une vie rythmée par les légendes et des croyances d’un autre temps. Ce qui nous arrange bien et nous fournit toute la liberté dont nous avons besoin. Ma meute commence à prendre de l’ampleur. Pas loin d’une quinzaine de lycans la composent dont deux sont arrivés avec femmes et enfants. Comme moi, ils vont grandir loin de la civilisation, mais protégés malgré tout. Leur présence est une bouffée d’oxygène pour tout le monde et les deux humaines ne posent pas le moindre souci. Une chose avait retenu mon attention quand nous avons découvert l’endroit, le fait que toutes les maisons forment des cercles autour d’une place centrale. Une trentaine au total, ce qui nous laisse le temps de voir pour les futures arrivées. J’en ai rapidement compris l’utilité après la première nuit passée sur place. Ainsi disposeés, elles offrent une protection naturelle contre les prédateurs. Intelligemment pensé selon moi, et la proximité entre elles me permet d’avoir mes lycans pas trop loin de moi. Les débuts ont été houleux avec certains, mais la situation est rapidement revenue à la normale, ma dominance les calmant rapidement, mes crocs aussi. Je fais un signe à James, le premier à être arrivé, un lycan à peine plus jeune que mon compagnon et auprès duquel il m’arrive d’aller prendre conseil de temps à autre. Charpentier de métier, c’est lui qui fait en sorte que les maisons se retrouvent à l’abri des pluies tropicales. Comme moi, il est soucieux de la nature et veille à ne prendre que ce dont nous avons vraiment besoin dans les environs. Volontairement, j’ai insisté pour que les familles s’installent au centre du village pour pouvoir mieux protéger les femmes et les enfants. Qahtan a repéré plusieurs itinéraires de fuite le cas échéant. Je le laisse gérer cela, ayant assez de mon côté avec ma louve par moment. La situation est stable entre elle et moi, mais ce n’est pas toujours évident. En tant qu’alpha, une première chez les lycans, je me dois d’être irréprochable à tous les niveaux. Notre maison se trouve en hauteur, sur une petite butte, l’ancienne du chef de village je pense. Une autre façon pour moi d’asseoir mon autorité, sans compter qu’elle nous offre une vue imprenable sur les alentours.

En regagnant mon poste habituel, un gros rocher à côté de notre maison, je ressens mon compagnon via notre lien de couple. Visiblement, il a trouvé quelqu’un en forêt. Je soupire doucement, me préparant à accueillir un nouveau lycan parmi nous. Même les soumis présents ont réussi à bouder en découvrant que je suis une femelle. Je me mets donc en attente, quelque peu intriguée qu’il ne se soit pas servi du lien de meute pour nous avertir. Je ne sais pas ce que cela signifie, mais quelque chose ne doit pas être habituel. Je capte l’attention de James qui ne tarde pas à me rejoindre. « Qahtan revient avec quelqu’un, mais je doute que ce soit un lycan. Il m’a prévenue directement par notre lien de couple. » mon second lieutement réfléchit quelques instants. ‘Je vais dire aux femmes et aux enfants de rentrer à l’abri par prudence, ainsi que les soumis dans ce cas.’ Je me contente de hocher la tête en guise d’accord. Je le regarde s’éloigner. Même s’il a été surpris à son arrivée, voir belliqueux, je sais pouvoir compter sur la fidélité sans faille de James. Je me concentre sur les ressentis de mon compagnon pour savoir si nous devons nous préparer à combattre ou non. Il semble calme et ne pas redouter de danger, j’en déduis que, si ce n’est pas un lycan, cela peut très bien être un humain perdu en pleine Amazonie. Du regard, j’observe mes lycans se mettre en mouvement. Tous le savent, notre survie dépend de nos capacités à anticiper le danger. Pour cela, le village est parfait. Rapidement, il est encerclé par les dominants qui en protègent tous les accès. Je souhaite bien du courage à celui, ou celle, qui voudrait nous attaquer. Tous les miens ont eu maille à partir avec des humains, ou des chasseurs. Ils ont donc toutes les raisons du monde pour se montrer vigilants. ‘Tout le monde est à sa place, alpha.’ James me rejoint, près à me seconder si besoin est. Non que je ne sais pas me battre, ce serait même tout le contraire, mais bien parce que c’est son rôle tout simplement. Qahtan me contacte de nouveau via notre lien de meute, m’informant de son arrivée imminente. Ce n’est pas dans ses habitudes. Je me relève, tous mes muscles se tendant lentement sous ma peau. Ma louve n’est pas en reste, venant au premier plan rapidement. S’il y a bien une situation où nous sommes totalement en osmose, c’est bien quand il s’agit de défendre les nôtres.

« Il arrive. » Pas seul puisque je sens une seconde présence en sa compagnie. Quelque chose me dérange et énerve ma louve aussi. Un coup d’oeil rapide m’informe que je ne suis pas la seule à réagir. Ma dominance s’étend rapidement à tous les membres de ma meute pour éviter un débordement probable. Je jette un regard à James dont l’air fermé ne m’annonce rien de bien. Mon compagnon finit par apparaître, portant une jeune femme dans ses bras. Rien que cela fait grogner ma louve, peu encline à supporter qu’une autre qu’elle puisse être contre Qahtan. Je vois rapidement qu’elle a les yeux bandés. Son odeur a quelque chose de dérangeant. ‘Sorcière...’ Je me tends brutalement. Pourquoi en ramène-t-il une au village ? Je comprends mieux ce qui perturbe mes lycans. Faisant signe à James de ne pas bouger, j’approche alors que mon compagnon vient de déposer l’inconnue au sol en lui retirant son bandeau improvisé. « Il vaudrait mieux qu’il y ait une bonne raison à sa présence ici. » Ma voix gronde sous l’effet de la présence de ma louve, mon regard ayant entièrement viré au doré. La sorcière ne bronche pas, ne cherchant même pas à croiser notre regard. Qahtan le sait, je n’ai pas de bons souvenirs avec cette maudite race. Et même si l’autre semble inoffensive, je ne me fie pas aux apparences. Voilà qu’elle se présente. Thalie Lachlan, sorcière blanche selon ses dires. Je reste dubitative quant à son explication sur les raisons de sa présence dans notre village. Et dire que certains me trouvaient étrange quand j’étais humaine, je crois que je suis battue pour le coup. Reste que mon compagnon ne l’aurait pas ramenée ici si elle représentait vraiment une menace pour notre meute. L’autre semble d’ailleurs ne même pas s’offusquer de mes réactions, comme si cela lui semblait normal. De mieux en mieux. Je réfléchis, rapidement, sachant qu’il me faut statuer sur le sort de la nouvelle venue sans trop tarder non plus. Je finis par approcher d’elle, laissant libre cours à ma dominance. « Qu’elle s’installe dans la maison la plus proche de la rivière pour le moment. Quant à toi, il vaudrait mieux que tu sois réellement venue en paix sinon je peux te garantir que tes jours sont comptés parmi nous. » C’est tout de même curieux sa façon de plier face à moi sans même opposer la moindre résistance. Du regard, j’interroge mon compagnon qui me fait comprendre que nous en parlerons plus tard. Soit, c’est sans doute préférable. ‘Je vais lui montrer la maison et m’assurer qu’elle ne manque de rien.’ Autrement dit, James compte garder un œil sur elle, voir même les deux. Je ne quitte pas la sorcière des yeux alors qu’elle s’éloigne bien sagement en compagnie de mon second. Je m’approche de mon compagnon. « Tu crois à son histoire ? » Moi non, bien qu’il soit impossible de mentir à un lycan normalement, mais ma jeunesse fait que je ne maîtrise pas encore l’ensemble de mes capacités.

avatar
Thalie LachlanSorcière
Messages : 59
Localisation : En route vers mon destin
Emploi/loisirs : Guérisseuse / Sorcière blanche dont l'élément naturel est l'eau
Humeur : Confiante

Feuille de personnage
Race: Humaine et sorcière
Âge: 25 ans
Compétence: Puissante quand je me trouve près de mon élément, l'eau - 8
MessageSujet: Re: Ut in visione mea (Qahtan Al Mujahid) - Terminé  Mar 3 Jan - 13:51

Ut in visione mea

Avec Qahtan Al Mujahid
& Aya Cross en guest

Expliquer la raison de sa présence tout en veillant à ne rien faire qui puisse contrarier le lycan, Thalie sait que ce n’est pas un exercice aussi simple qu’il n’y paraît. Sa grand-mère l’ayant bien instruite, la jeune sorcière sait parfaitement comment se protéger si l’inconnu vient à l’attaquer. Qu’il ne lui ait pas donné son identité ne la surprend pas, elle même ne se livre pas facilement aux autres personnes qu’elle ne connaît pas. Là, il lui a bien fallu faire une exception afin d’obtenir un peu d’aide de la part du lycan. Après tout, il connaît certainement mieux la forêt qu’elle et devrait surement pouvoir lui indiquer la direction menant à l’endroit qu’elle recherche depuis son arrivée.

« Les visions imposent la réflexion pour parvenir à les comprendre, c’est dans l’ordre naturel des choses. »

Étrange la jeune femme ? Parfois oui dans sa façon de s’exprimer, mais Thalie n’en a pas forcément conscience, habituée à ce que les siens la comprennent. Avec attention, elle écoute le lycan lui expliquer qu’il va la mener au lieu qu’elle recherche. Les précautions prises la surprennent un peu, mais la jeune écossaise ne fait aucun commentaire. Le lycan semble ignorer que la vue ne lui est pas forcément utile pour parvenir à retrouver son chemin. Pour cela, il lui suffit d’écouter la mélodie de son élément primaire pour savoir où aller, refaire le chemin en sens inverse sans se perdre.

« Je comprends. »

Thalie se conforme selon les attentes du lycan, avant de se retrouver dans ses bras. L’explication donnée lui convenant, elle se contente de se concentrer sur l’eau afin de graver leur route dans son esprit. Elle ignore si c’est une bonne chose que de lui faire confiance, mais son éducation veut qu’elle ne juge personne avant d’avoir eu le temps d’apprendre à mieux le, ou la, connaître. Elle note malgré qu’il leur faut peu de temps pour arriver à destination. Rapidement, la jeune sorcière perçoit une présence imposante et visiblement contrariée par son arrivée. Le bandeau retiré, elle voit une jeune femme, sans doute pas plus âgée qu’elle, qui approche. Une louve dominante vu sa façon de se déplacer et dont les prunelles dorées annoncent clairement la couleur. D’ailleurs, quand l’inconnue prend la parole, Thalie ne peut ignorer la réticence de cette dernière quant à sa présence en ce village. Tête inclinée, la jeune sorcière laisse l’orage lui passer au-dessus de la tête sans s’en formaliser.

« Je m’appelle Thalie Lachlan, sorcière blanche venue d’Écosse, à la recherche d’un lieu pour accomplir ma destinée. »

En quelques mots supplémentaires, Thalie relate sa vision rapidement afin de ne pas trop monopoliser la discussion non plus. Il lui est difficile d’ignorer les regards des autres habitants, dont la majorité semble être des lycans. Bien qu’elle ne dise rien, la jeune sorcière a rapidement compris que celle qui lui fait face n’est autre que l’alpha, chose qu’elle pensait impossible. Selon les propos tenues par les anciennes de son village, les meutes sont toujours dirigées par un mâle alpha, non une femelle. Le simple fait qu’il n’en soit pas ainsi conforte la jeune sorcière dans le fait qu’elle vient de trouver ce qu’elle cherchait. Légèrement plus grande que l’alpha, elle veille à se faire plus petite qu’elle ne l’est réellement afin de ne pas créer de tension supplémentaire. Celle qu’elle ressent lui suffit déjà amplement.

« Je suis venue en paix, je vous l’assure. Je vous remercie de m’accueillir chez vous. »

Impossible de mentir à un lycan, Thalie le sait bien. De ce qu’elle a appris, cette race a la capacité de déceler les mensonges. Une maison, la jeune sorcière n’en demandait pas temps. Mais, refuser est la dernière chose à faire quand l’hospitalité est offerte, même sous surveillance puisqu’un lycan apparaît brusquement à ses côtés, annonçant qu’il va s’occuper d’elle. Autant dire que la jeune sorcière sait que le moindre de ses faits et gestes va être surveillé et certainement rapporté à la femme face à elle. Ignorant le lien qui unit Qahtan à l’alpha, elle adresse à ce dernier un sourire chaleureux.

« Je vous remercie pour votre aide. »

Emboitant le pas à l’autre lycan, elle suit ses indications, prenant la direction d’une petite maison un peu à l’écart ayant visiblement d’une bonne restauration pour être confortable s jamais elle vient à demeurer ici dans l’avenir. Ce qui ne l’empêche pas d’entendre les propos de la femelle. Cette dernière ne semble pas la croire, ce qui est ennuyeux, mais pas irréparable selon Thalie. À elle de prouver qu’elle est bien venue dans le but d’apporter son aide et ses connaissances à cette toute nouvelle communauté.
© Starseed
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ut in visione mea (Qahtan Al Mujahid) - Terminé  

Ut in visione mea (Qahtan Al Mujahid) - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nova Komenco, un nouveau départ :: Là où tout est permis... ou presque :: Les amis de Nova Komenco :: Sujets pour les curieux-